↘ Chanson de Calogero - Paroles Voyage intérieur ↙

Voyage intérieur

Détails :

: D'aime Philippe Gaillard 

: Calogero  Gioacchino Maurici  Francis Maggiulli 

Le(s) disques(s) où apparaît "Voyage intérieur" :

Paroles

Toutes les lumières de la ville

N'ont plus d'importance

C'est la lune ce soir qui nous impose

Le silence

 

Revenir à l'essentiel

L'univers immense

Puisque le ciel ce soir nous apaise

Et nuance...

 

Du premier cri à notre dernière heure

Un seul bruit, un seul moteur

Le battement de nos coeurs

 

Qu'il nous amène au-delà de nos peurs

Dans un voyage intérieur

Vers nos profondeurs...

 

L'eau du fleuve alors s'écoule

Comme une évidence

Et dans son murmure enfin se taisent

Nos violences

 

Là, dans l'air presque immobile

Rêves et vies dansent

Comme si le temps faisait une pause

Dans l'urgence...

 

Du premier cri à notre dernière heure

Un seul bruit, un seul moteur

Le battement de nos coeurs

 

Toutes les lumières de la ville

N'ont plus d'importance

C'est la lune ce soir qui nous impose

Le silence