↘ Chanson de Calogero - Paroles Tout pour déplaire ↙

Tout pour déplaire

Détails :

: D'aime Philippe Gaillard 

: Calogero  Gioacchino Maurici  Francis Maggiulli 

Le(s) disques(s) où apparaît "Tout pour déplaire" :

Paroles

Nous venons d'une enfance
Aux portes closes
Aux horizons bouchés
Nos rêves s'y fanaient comme des roses
Déracinées
Nous étions jeunes et rebelles sans cause
Aux genoux écorchés
A raser les murs de nos vies moroses
De nos ongles rongés
A croire qu'on avait tout fait de travers
Qu'on avait tout pour déplaire
On attendait que descendent les filles
Assis dans l'escalier
Espérant pouvoir toucher leurs chevilles
Ou les frôler
Mais elles passaient légères et volubiles

Sans même nous regarder
Et nous restions là comme des imbéciles
Les yeux écarquillés
A croire qu'on avait tout fait de travers
Qu'on avait tout pour déplaire
Dans ces jours difficiles
Où nos vies désespèrent
De ne rien voir devant
Qu'un peu de vent
Dans ces heures immobiles
On cherchait la lumière
Elle est venue pourtant
Avec le temps...
Nous venons d'une enfance
Aux portes closes
Aux horizons bouchés
Nos rêves s'y fanaient comme des roses
Déracinées

Mais aujourd'hui même si c'est autre chose
Au fond rien à changer
Des sales gosses pleins de bosses et d'ecchymoses
On n'a rien oublié
Qu'importe qu'on ait tout fait de travers
Puisqu'on a tout pour déplaire
Puisqu'on a tout pour déplaire
Puisqu'on a tout pour déplaire