↘ Chanson de Calogero - Paroles Condoléances ↙

Condoléances

Détails :

: Lionel Florence 

: Calogero 

Le(s) disques(s) où apparaît "Condoléances" :

Paroles

À mes prétentions, donneurs de leçons
Qu'ailleurs est toujours plus beau qu'on ne pense
À ma bonne étoile, qui tant bien que mal
M'a toujours accordé une dernière chance
À toutes mes erreurs et bras d'honneur
Dont je reconnais le manque d'élégance
Le passé est bien là où il doit être
Et le paraître, voué à disparaître
Avec toutes mes condoléances
À mes illusions, ces contre-façons
Auxquelles on donne toujours trop d'importance
À mes parenthèses, filées à l'anglaise
Pour en revenir des amours de vacances
Aux pêchés d'orgueil, en faire le deuil
Et pour les autres, une minute de silence
Hier est bien tombé aux oubliettes
À peine s'il reste quelques fleurs que l'on jette
Avec toutes mes condoléances
À mes paradis, perdus ou maudits
Là, je n'ai rien à dire pour ma défense
À tous mes abus, ses voies sans issues
Qui peuvent encore attendre une repentance
Aux monts et merveilles qu'un jour on paie
Et on à beau le savoir à l'avance
Le passé a sans doute une raison d'être
Non, ce n'est pas demain qu'il va renaître
Avec toutes mes condoléances
À ma vie de garçon, aux temps bien trop longs
De soi-disant plaisirs et jouissance
Pour ce seul présent qui balaye l'avant
Et surtout qui n'a pas d'équivalence
À ce plein soleil, sans autres pareils
Où qui lui ressemble, sinon l'évidence
Le passé est bien là ou il doit être
Il peut même d'un trait, d'une croix disparaître
Avec toutes mes condoléances
Sans remords
Sans regrets
Sans remords
Sans regrets
Jamais