↘ Chanson de Calogero - Paroles Cinq heures et quart ↙

Cinq heures et quart

Détails :

: Marie Bastide 

: Calogero 

Le(s) disques(s) où apparaît "Cinq heures et quart" :

 

Paroles

Un écran éteint, un verre de roux, de vin
Un dessin d’enfant, posé pas loin
Comme quand il était là
Le silence est blanc, un nouveau jour s’étend
Tu t’étonnes du temps, il y en a tant
C’est tôt pour un rendez-vous

Cinq heures et quart, il y a quelqu’un quelque part
Une lueur, un espoir, une main dans le noir
Qui t’attends quelque part, va savoir
Cinq heures et quart, si quelqu’un quelque part
Pense à toi sur le tard, un appel dans le noir
Il y a quelqu’un quelque part, va savoir

Les vêtements qui trainent te rappellent un parfum
Une guitare ancienne posée pas loin
Comme quand il était là
Si tout vient à point à qui sait nous attendre
Bien après le feu s’éteignent les cendres
Ferme les yeux, fais un vœu

Cinq heures et quart, il y a quelqu’un quelque part
Une lueur, un espoir, une main dans le noir
Qui t’attends quelque part, va savoir
Cinq heures et quart, si quelqu’un quelque part
Pense à toi sur le tard, un appel dans le noir
Il y a quelqu’un quelque part, va savoir

Sur l’itinéraire des grands oiseaux blancs
Qui reviennent au printemps
La nuit solitaire quelque fois surprend
L’éclaireur à l’avant

Cinq heures et quart, cinq heures et quart, cinq heures et quart

Cinq heures et quart, il y a quelqu’un quelque part
Une lueur, un espoir, une main dans le noir
Qui t’attends quelque part, va savoir
Cinq heures et quart, si quelqu’un quelque part
Pense à toi sur le tard, un appel dans le noir
Il y a quelqu’un quelque part, va savoir

Cinq heures et quart
Va savoir
Cinq heures et quart
Va savoir